Projet Personnel - ÉSP Gisèle Lalonde 9e-10e PÉI

 

Ci dessous la liste non exhaustive des projets ECOSED.  page en  construction

 

 

1. LE PROJET SEDIROUTE

2. LE PROJET SEDIMEL 2

 

SEDIMEL 2

Projet Route MEL à base de sédiments

Objectifs du projet

Dans le travail de recherche engagé, l’accent sera mis sur l’utilisation de sédiments fluviaux non inertes non dangereux pour réaliser une expérimentation à l’échelle 1 de la valorisation en technique routière. Dans ce projet, au-delà de l’application industrielle envisagée pour assurer un transfert technologique vers les opérateurs industriels, les travaux entamés tenteront d’apporter des éléments de réponse à des verrous scientifiques identifiés dans les précédents projets de recherche (ECOSED 1 – Action 3 – Influence des matières organiques sur les propriétés physique et le comportement mécanique des sédiments marins et fluviaux).

Parmi les points abordés dans ce travail de recherche,

  • L’identification du taux de matières organiques compatible avec le type de valorisation envisagée. A cette effet deux sédiments avec deux taux de matières organiques significativement diffèrent seront utilisés. Les études en laboratoire permettront d’orienter les taux adéquat à tester. L’expérimentation à l’échelle 1 sera préjudiciable en phase travaux mais également le suivi à long terme.
  • La position du sédiment dans l’ouvrage à réaliser. A cet effet une valorisation en remblais et en couche de forme seront explorées. Dans cette partie au moins deux formulations pour chaque type de valorisation seront proposées.
  • L’évolution des caractéristiques des sédiments dans le temps et plus particulièrement les matières organiques. A cet effet un suivi de ce paramètre dans le temps sera entrepris.

Acteurs du Projet :

Institut Mines Telecom  Lille Douai

Métropole Européenne de Lille

COLAS

EQIOM

3. LE PROJET SEDICIM

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

Les objectifs de ce projet sont :

      1. d’étudier la faisabilité technico-économique de la valorisation de sédiments de dragage en tant que substitution au cru de cimenterie (matière première actuellement fabriquée par mélange de craies et d’argiles exploitées en carrière) ou en tant qu’addition minérale pour la fabrication de ciments, de liants hydrauliques routiers ou de bétons ;
      2. de développer une nouvelle filière industrielle de valorisation des sédiments de dragage permettant de créer une boucle d’économie circulaire ;
      3. de créer, à terme, un produit cimentaire à base de sédiments commercialisable dans le secteur du BTP.

Dans ce projet, nous nous focaliserons sur 5 sédiments non-dangereux non-inertes représentatifs des types de sédiments usuellement rencontrés en région. Ce nombre de 5 sédiments permettra de balayer une gamme suffisamment large en terme :

      • d’origine de sédiments (marins/fluviaux)
      • de teneur en matière organique (haute/faible)
      • et de pollution (principalement liées aux métaux lourds)
      • Etc

Le contenu technique de ce projet permettra :

      • de cibler et de caractériser de manière très fine les gisements pertinents (en cohérence avec le dispositif industriel du groupe Eqiom présent à proximité de nombreuses zones de navigation fluviales et portuaires) ;
      • de procéder à des essais de laboratoire spécifiques afin de valider rigoureusement les premiers résultats obtenus dans le cadre de la chaire industrielle ECOSED et de cibler les limites d’une telle valorisation ;
      • de procéder à des essais à l’échelle industrielle via l’aide de partenaires extérieurs (NEO-ECO, entreprises de BTP et laboratoires spécialisés…) afin de réaliser des planches d’essais et des pilotes expérimentaux en fonction des éco-ciments fabriqués ;
      • d’obtenir une estimation économique du cycle de valorisation en comparaison avec les méthodologies industrielles classiques ;
      • d’apprécier l’impact environnemental d’une telle valorisation en phase de production (analyse des gaz rejetés) et sur les produits fabriqués à base d’éco-ciments (par des essais de lixiviation entre autres).
      • et enfin d’apporter les éléments de connaissance et d’analyse nécessaire à l’intégration des sédiments dans des produits commercialisables.
      • Etc

b. METHODOLOGIE

Le projet SEDICIM est  conduit sous le cadre de la méthodologie SEDIMATERIAUX. La démarche SEDIMATERIAUX a pour ambition d’apporter une réponse adaptée et dimensionnée à la problématique de la gestion et de valorisation terrestre des sédiments de dragage portuaires et fluviaux. Elle se veut une démarche collective à l’échelle nationale, qui fédère les volontés locales dans la recherche de solutions opérationnelles et innovantes.

Dans son contenu, SEDIMATERIAUX comprend la réalisation, dans un cadre environnemental maîtrisé, de plusieurs ouvrages opérationnels à une échelle limitée mais significative, intégrant des sédiments marins, fluviaux, de plans d’eau notamment. Ces ouvrages démontreront la faisabilité technique, environnementale, économique et sociétale d’une ou plusieurs filières de valorisation des sédiments et fourniront les données essentielles à l’évolution réglementaire de la gestion terrestre des sédiments.

La démarche SEDIMATERIAUX et son choix a donc pour but de :

  • proposer aux gestionnaires des ports et des zones fluviales des outils opérationnels de gestion des sédiments ;
  • produire les données nécessaires à l’évolution du cadre réglementaire pour l’enrichissement des travaux et investigations du MEDDE ;
  • faire émerger et conforter au niveau national de nouvelles filières économiques de traitement et de gestion des sédiments dans un cadre environnemental maîtrisé ;
  • créer les conditions pérennes d’un partage d’expériences et de capitalisation des connaissances acquises ;
  • encourager l’innovation et structurer le développement de travaux de R&D.

Acteurs du Projet :

      • Institut Mines Telecom  Lille Douai
      • EQIOM

 

Pour trouver des informations additionnelles que le projet :

https://sedicim.wp.imt.fr/

 

4. LE PROJET SEDIROUTE

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

 

b. METHODOLOGIE

XXX

5. LE PROJET INSULAIRE (Iles de la madeleine)

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

b. METHODOLOGIE

XXX

6. LE PROJET NEO’BLOCK

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

b. METHODOLOGIE

XXX

7. LE PROJET GeSS

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

 

b. METHODOLOGIE

XXX

2. LE PROJET MODELISED

MODELIsation et Etude de Procédés industriels appliquées à la problématique des SEdiments

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

En se basant sur les préconisations de la REV3 en Hauts-De-France (troisième révolution industrielle), le Groupe de travail MODELISED (Modélisation et Etude de Procédés industriels appliquée à la problématique des sédiments) a pour objectif de proposer une offre technologique basée sur le développement d’approches numériques innovantes et sur un support orienté R&D étude de procédés industriels en vue de favoriser le soutien du développement des différentes filières de valorisation des sédiments dans le contexte de l’économie circulaire.
Dans le cadre de la chaire, les deux objectifs majeurs du groupe de travail MODELISED sont :
– Etudier l’intégration des sédiments dans les installations industrielles pour différentes filières de valorisation. En particulier, un focus sera fait sur l’intégration des sédiments directement en carrière en voyant les carrières comme un outil d’industrialisation (Introduction dans le process de matières minérales issues de sous-produits, de co-produits industriels comme l’argile, les sédiments et autre produits issus de l’économie circulaire locale).
– Développer un appui modélisation numérique pour comprendre et étudier l’aspect granulaire des sédiments en mettant en place des aspects de prédiction et d’optimisation tout en prenant en compte les différents possibles d’état hydrique des sédiments.

b. MÉTHODOLOGIE

Au niveau des approches de modélisation, les sédiments sont appréhendés comme un matériau granulaire. Un matériau granulaire peut être défini comme un conglomérat de matériaux solides divisés qui se caractérise par une perte d’énergie des particules macroscopiques lors de leurs interactions (choc, frottement, etc.). Devant la complexité des sédiments et leur utilisation dans des procédés industriels, les études R&D utilisent principalement des approches empiriques.
Dans le cadre du GT MODELISED, des approches numériques de modélisation granulaire faisant appel aux calculs Haute Performance sont développés afin de permettre soit d’optimiser les procédés industriels en étudiant les changements d’échelle (essais de laboratoire/installation industrielle), soit d’aider à la conception des équipements de traitement des installations industrielles.

2. LE PROJET BIOSED

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

b. METHODOLOGIE

XXX

2. LE PROJET SEDIASPHALTE

a. DESCRIPTION ET OBJECTIFS

XXX

b. METHODOLOGIE

XXX