GT 1 – MATÉRIAUX ALTERNATIFS AR

Responsable Scientifique : A ZERAOUI

Depuis trois décennies de nombreux projets R&D menés sur le territoire national et à l’international ont permis de démontrer que la valorisation des sédiments dans le secteur des travaux publics ne présentait pas de difficultés majeures sur le plan technique. Cependant, même si les produits fabriqués en laboratoire, à échelle pilote ou lors d’essais industriels ont les qualités techniques requises, la mise sur le marché de ces nouveaux matériaux se heurte très généralement aux contraintes induites par la fabrication de produits à partir d’un gisement de déchets hétérogènes contenant des substances chimiques d’origines naturelles et anthropiques. Dans ce contexte, les gisements de sédiments destinés aux filières de valorisation doivent aussi vérifier des conditions d’acceptabilité d’un point de vue environnemental notamment au regard des émissions de substances chimiques dans l’eau.

Dans le cadre de ce groupe de travail, de nouveaux matériaux routiers élaborés à partir de sédiments de dragage et de curage feront l’objet d’une caractérisation approfondie dans le but d’estimer les impacts potentiels que les scenarii d’usage seront susceptibles d’engendrer sur le milieu récepteur dans des conditions environnementales normales ou exceptionnelles.