SEDIMEL 2

Projet Route MEL à base de sédiments

Objectifs du projet

Dans le travail de recherche engagé, l’accent sera mis sur l’utilisation de sédiments fluviaux non inertes non dangereux pour réaliser une expérimentation à l’échelle 1 de la valorisation en technique routière. Dans ce projet, au-delà de l’application industrielle envisagée pour assurer un transfert technologique vers les opérateurs industriels, les travaux entamés tenteront d’apporter des éléments de réponse à des verrous scientifiques identifiés dans les précédents projets de recherche (ECOSED 1 – Action 3 – Influence des matières organiques sur les propriétés physique et le comportement mécanique des sédiments marins et fluviaux).

Parmi les points abordés dans ce travail de recherche,

  • L’identification du taux de matières organiques compatible avec le type de valorisation envisagée. A cette effet deux sédiments avec deux taux de matières organiques significativement diffèrent seront utilisés. Les études en laboratoire permettront d’orienter les taux adéquat à tester. L’expérimentation à l’échelle 1 sera préjudiciable en phase travaux mais également le suivi à long terme.
  • La position du sédiment dans l’ouvrage à réaliser. A cet effet une valorisation en remblais et en couche de forme seront explorées. Dans cette partie au moins deux formulations pour chaque type de valorisation seront proposées.
  • L’évolution des caractéristiques des sédiments dans le temps et plus particulièrement les matières organiques. A cet effet un suivi de ce paramètre dans le temps sera entrepris.

 

Acteurs du Projet :

Institut Mines Telecom  Lille Douai

Métropole Européenne de Lille

COLAS

EQIOM