Description

Les travaux de la chaire ECOSED 1 ont pu mettre en évidence des perspectives très intéressantes concernant la valorisation de sédiments en tant que matière première de cimenterie ou en tant qu’additions minérales. Il a pu ainsi montrer que les sédiments possédaient de très bonnes capacités à pouvoir être valorisés dans la filière liant eu égard notamment leur activité physico-chimique [Amar et al., 2017]. Il y a été également démontré de multiples études [Aouad et al., 2012 ;  Gineys, 2011] la faisabilité à l’échelle du laboratoire de la valorisation des sédiments pour la synthèse de ciments. Utiliser les sédiments en tant que substituant partiel des matières premières traditionnelles pour la fabrication des ciments ou en tant que addition active dans les liants paraît être une solution forte en vue de préserver l’environnement et les ressources naturelles. Les axes évoqués ci-dessous justifient donc de la pertinence de notre présente démarche et du GT.

Cependant de nombreuses questions techniques et industrielles demeurant méritent d’être approfondies. À cet égard, l’apport de cette chaire sera donc l’utilisation des données issues de ECOSED 1, étudier et explorer divers filières additionnelles et ensuite profiter de l’essor fulgurant du numérique pour répondre aux besoins exprimés. D’où la pertinence de la mise en place de ce GT dont l’objectif principal sera de monter la faisabilité technique de la valorisation des sédiment dans les filières de la construction et leur usage et application dans des ouvrages à échelle réelle.

Objectifs

Parmi les objectifs de ce groupe de travail, on peut citer :

    • Identification des paramètres d’analyse pertinents et hétérogénéité des sédiments destinés à être valorisés en tant que liants pour la construction
    • Établir la prépondérance des différents paramètres des sédiments dans le cas d’une valorisation dans un liant
    • Etudes de caractérisation dans le cadre d’une valorisation en tant que liant
    • Tester la possibilité de valorisation des sédiments en tant que constituant des liants à échelle laboratoire et industrielle et optimisation des méthodes de traitement.
    • Formulation et synthèse des liants (ciments et additions minérales) puis étude de durabilité et impact environnemental
    • Opérer un changement d’échelle vers une production à l’échelle industrielle et la réalisation d’ouvrages à échelle 1.

Retombées

Parmi les retombées on peut citer :

    • Mise en place de solution techniques de valorisation des sédiments de dragage
    • Développement de nouveaux produits et liants pour le secteur de la construction
    • Mise en place de nouvelles filières de valorisation et de boucle d’économie responsable (économie circulaire)

Acteurs

IMT LD

EQIOM

 

EQIOM est implanté depuis plus de 100 ans en France et n’a eu de cesse de se développer sous différentes marques : Ciments d’Origny, Orsa Bétons, Orsa Granulats, Cedest et Holcim France.

Aujourd’hui filiale du groupe irlandais CRH, acteur majeur dans les matériaux de construction, EQIOM est actif dans 4 domaines d’activités : la production de ciments, granulats, bétons prêts à l’emploi et le traitement et la valorisation des déchets. Ses produits et solutions couvrent l’ensemble des besoins des acteurs de la construction : pré-fabricants, industriels, entreprises spécialisées, négociants.

EQIOM accorde également une importance prépondérante au développement durable, inscrit au cœur de la stratégie de l’entreprise : elle développe des produits et des solutions conformes aux exigences environnementales. Avec 6 sites de production de ciment, 115 centrales à bétons ou encore 33 sites de granulats, EQIOM est implantée dans de nombreuses régions françaises, notamment dans la région Hauts-de-France berceau de son activité. 1 500 collaborateurs veillent à la création de valeur à long terme : qualité des produits, innovation continue, flexibilité, rapidité, recherche de solutions nouvelles.

Le dispositif industriel d’Eqiom en région Hauts-de-France se traduit par la présence de 334 hommes et femmes engagés répartis sur nos sites :

  • 1 cimenterie à Lumbres (62)
  • 1 centre de broyage de laitier de hauts-fourneaux à Dunkerque (59)
  • 1 centre de broyage et de mélange dédié à la fabrication de liants hydrauliques routiers à Dannes (62)
  • 1 centre technique national à Lesquin (59)
  • 29 centrales de bétons prêt-à-l’emploi
  • 5 sites de productions de granulats

Eqiom mobilise également une centaine d’emplois indirects via ses activités et ses interactions multiples au sein du tissu économique régional. Transporteurs, artisants, sociétés de services ou  laboratoires privés sont autant de partenaires concernés de manière indirecte par la pérennité de l’activité d’Eqiom.

L’ambition d’EQIOM est de poursuivre ses objectifs économiques sur des bases durables, tout en créant de la valeur pour ses partenaires : les investissements continus effectués pour la responsabilité sociale et la protection de l’environnement pérenniseront les performances de long terme d’EQIOM tout en renforçant la société. Une démarche de développement durable qui s’inscrit au cœur de l’activité d’EQIOM au travers des trois pôles “responsabilité sociale”, “création de valeur” et “performance environnementale durable”.

La volonté d’EQIOM est donc de créer une valeur ajoutée, au travers du développement de ses activités, pour :

  • les clients, via la production de services et produits de grande qualité répondant à toutes les exigences actuelles de la construction ;
  • le personnel d’EQIOM, en mettant à sa disposition des sites de travail sûrs et en formant les collaborateurs pour répondre aux évolutions des métiers de la construction ;
  • les communautés au sein desquelles EQIOM évolue et se développe, en se comportant comme un entreprise responsable intégrant de manière harmonieuse son activité dans la vie culturelle et sociale locale, ainsi que dans l’environnement.